retour à la page "Zorro contre Monastorio"


13. la chute de Monastorio

La relecture des rapports de Garcia confirme les soupçons de Monastorio: il en est persuadé maintenant, Don Diego de la Vega est Zorro !

Amené devant le commandant, le suspect est pourtant l'image même de l'innocence. "Dans toute la ville, dans toute la Californie, s'il y en a un qui ne peut pas être Zorro, c'est bien Don Diego" s'esclaffe le Sergent Garcia. Mais le commandant accuse Diego de plus belle quand soudain, il est interrompu par un lancier qui lui annonce l'arrivée imminente du vice-roi en personne. Monastorio doit vite s'organiser afin qu'à son arrivée, le vice-roi ait de Los Angeles, l'image d'un village paisible et prospère où les habitants sont heureux.

N'ayant plus le temps de s'occuper de Diego, il le place sous la garde d'un soldat dans ses propres quartiers. Bernardo pendant ce temps là est inquiet pour son maître, qu'il cherche partout. Garcia tente de lui expliquer la situation par signes mais Bernardo n'y comprend pas grand chose.


L'arrivée du vice-roi est grandiose, bien que l'accueil qui lui soit réservé sonne légèrement faux. Le vice-roi questionne Monastorio sur la rumeur qui lui a été rapportée, d'injustice et de terreur régnant sur le pueblo. Le commandant dément, affirmant que ces faits ont été relevés avant qu'il ait pris le commandement du district. Il admet que la seule tache à son dossier est le hors-la-loi Zorro, mais qu'il en reparlerait au banquet organisé l' honneur du vice-roi et de sa charmante fille. Celle-ci a tapé dans l'oeil de Monastorio et ce dernier ne se lasse de lui faire courbettes et compliments qui ont pour effet, comme la jeune fille le confie à son père, de le faire passer pour un "pompeux imbécile".


A la fin de la fête, Monastorio annonce au vice-roi qu'il a capturé Zorro, le célèbre hors-la-loi. Il fait amener alors Diego dans la salle et, d'un geste solennel lui retire son masque. 

La réaction du vice-roi n'est pas celle escomptée par le commandant: lui et sa fille connaisse bien Diego et ne peuvent l'imaginer en bandit. Ils pensent qu'il s'agit d'une plaisanterie! Désespérément, Monastorio demande à quelqu'un dans la salle de reconnaître que Diego est Zorro. Le seul qui soutient sa thèse est Licenciado Piña, qui, nous le savons, est de mèche avec Monastorio.


Diego demande une faveur au vice-roi de faire sortir un instant Monastorio. Durant son absence, Diego expose son idée au vice-roi pour que le commandant se trahisse lui-même : ils habillent un soldat portant une moustache et de la même taille que Diego en Zorro.  Le Vice-roi rappelle ensuite le commandant et lui demande à nouveau d'identifier l'homme masqué comme étant bien Zorro. Ce que fait Monastotio de vive voix. Diego jaillit alors de dessous la table en riant . Le commandant ôte le masque de "Zorro" et reconnaît, à sa grande stupéfaction un de ses soldats!

Rouge de colère, Monastorio recommence à énumérer les preuves contre Diego, mais tout le monde le considère comme un obsédé. Il gifle Diego pour le provoquer en duel, afin de le forcer à dévoiler ses aptitudes à l'épée.

.


Diego est obligé de se battre et tente de passer pour maladroit mais le combat est sans issue. Monastorio finit par maîtriser Diego et lui plaque son épée sous la gorge : "Avouez que vous êtes Zorro". A ce moment là, Bernardo, qui a eu vent de l'arrestation de son maître, apparaît vêtu en Zorro et lance son couteau sur la porte de la salle avec un message "désolé ne pas être de la fête - Zorro ". Voilà la preuve de l'innocence de Diego et en même temps celle des torts de Monastorio.

 Le vice-roi se rend compte de l'état des choses à Los Angeles et fait immédiatement mettre aux arrêts Monastorio et son complice Licenciado Piña. Il nomme ensuite Garcia commandant intérimaire. Et bien sûr, comme premier ordre, l'ex-sergent ordonne "quartier libre" dans le district en l'honneur de sa promotion !

 



 << épisode précèdent ; épisode suivant >>

retour à la page "Résumés des épisodes"